lundi 27 septembre 2021

Retour

Le retour au jardin, après quelque quinze jours de bleu grec, et de sécheresse qui jaunit campagnes et montagnes, a été très rafraîchissant!
Plus de vert que de fleurs! Mais les asters ont allumé leurs étoiles qui se faufilent dans les massifs. 

Aster Eleven Purple

Je ne vous parlerai pas en bien de l'envahissant Aster tout simple qui commence juste sa floraison et dont je ne sais pas le nom! Il fait le miel de toute la gente ailée, mais il a colonisé le massif de la cour et il menace de tout étouffer! Il n'a l'air de rien, sa fleur est petite et charmante, mais il est impossible à éradiquer manuellement!


Bien plus sages, d'autres doivent lui laisser la place, à l'instar de l'Aster Saffire, qui prend une teinte très rosée cette année!


Un cultivar qui m'est cher, c'est l'Aster divaricatus dont la floraison est presque  terminée maintenant. Il a été très long à s'installer, mais enfin, il est bien présent depuis plusieurs années.


Une vraie fleur d'automne... qui annonce la fin de la saison, de concert avec les Echinacées qui ont perdu de leur superbe pendant mon absence.


Mais quelle grâce encore!

Vous le savez, le coeur n'y est plus vraiment, le vieux corps rechignant devant les travaux réclamés pour la beauté du jardin... Seuls quelques îlots sont photographiables, l'ensemble du jardin présentant un désordre qui n'a plus rien de charmant! J'envisage de réduire la voilure, mais c'est encore en projet, et je vous en reparlerai bientôt!

8 commentaires:

  1. Hi Gine!
    I love your Asters, mine have not started to bloom yet. The Aster Saffire is very pretty and the colour is beautiful.
    All the best /Marika

    RépondreSupprimer
  2. Les asters savent si bien illuminer le jardin, personnellement je les préfère moins hauts mais les grands ont l'avantage d'avoir des fleurs plus petites, chez moi j'ai du me résoudre à leur mettre un support rond quadrillé pour les empêcher de s'affaisser. Je te comprends Gine car lorsque le corps ne réponds plus bien le jardinage devient difficile, tu devras probablement laisser une partie du jardin plus sauvage pour ne plus prendre en charge qu'une partie plus facile à travailler et moins dépendante de travaux de jardinage récurrents. Les vacances au soleil font merveille sur nos corps, l'automne et l'hiver sont un cap plus difficile à passer. En tout cas je te souhaite le meilleur, bise. Siam

    RépondreSupprimer
  3. No réduis pas la voilure, embauche du personnel!!
    bises à l'aster.

    RépondreSupprimer
  4. Je crois que régulièrement les massifs doivent être repris entièrement qu'ils soient petits ou grands car il y a des déséquilibres qui se créent!... allez courage Gine, je ne t'imagine pas réduire ton jardin .... amicalement.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas autant de fleurs que toi, car, il est vrai que c'est beaucoup de travail d'entretien un jardin très fleuri et mes lombaires en vrac m'en empêchent.
    Courage pour la suite !
    Bonne journée et bises !

    RépondreSupprimer
  6. quel bel acceuil que ton jardin. Tu sembles vouloir réduire la voilure. j'imagine que le travail colossale herculeen qu'il te demande. Peut-être rencontrer un jardinier, c'est un si beau lieu . voir des apprentis à l'orthiculture ????
    il y a certainement quelqu'un qui sera ravi d'apprendre en te filant un coup de main ;
    c'est une si belle surface et tes melanges . Tes bebes on grandit . Et l'émision « mon jardin » sur la 5, tu appelles et ils viennent avec ta volonté faire quelques mélanges
    En Suisse je ne sais pas, je vais regarder de pres pour toi.
    Belle rentrée merci de ton mot.
    Oui, je me trimbale très mal. mais à force de foncer dans le vide .
    je crains le pire. mais plus dans la souffrance
    bisous. il y a une de tes photos qui m'a donné envie de peindre.
    une forteresse, les montagne à l'arriére et le ciel dans des couleurs sublimes. Et dans les même gammes
    Bisous Giné

    RépondreSupprimer
  7. Oui il est envahissant mais si joli et gai, tu as un bien beau jardin
    Bonne journée Gine

    RépondreSupprimer
  8. Moi aussi j'aime beaucoup le jardin mais entre les aoutats, les diverses piqures auxquelles je suis allergique à présent et de plus en plus, et les douleurs diverses, l'âge aussi, cela devient bien difficile de suivre et pourtant j'ai toujours des idées de renouveau, c'est ça le jardin, s'adapter, rêver...

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires qui comme de petites fleurs émaillent mon quotidien