mardi 10 mai 2022

Pivoines arbustives

4 ans! C'est le  temps qu'il aura fallu à cette pivoine arbustive blanche pour faire une première fleur... et quelle fleur!


Tous les matins, elle  est fermée et toute ronde, mais à midi, elle est complètement échevelée...


laissant voir son coeur jaune et bordeaux! Je l'admire et je rage de ne pas connaître son petit nom. En effet, j'avais acheté en 2018 quelques plantes "floraison garantie" Au moment de la plantation, la déception était grande de ne voir qu'il ne s'agissait que de boutures. Leur prix anormalement bas aurait dû me mettre la puce à l'oreille, mais j'avais craqué devant la photo de la publicité... 


Sa compagne d'achat inconsidéré a été plus précoce, elle fleurit régulièrement, mais souffre parfois des gels de printemps, mais cette année elle m'a offert 13 fleurs, pour la première fois. Je sais que pour des jardins au climat plus clément, cela n'a rien d'extraordinaire, mais dans ma région, les pivoines herbacées sont reines et ne craignent rien, mais les arbustives sont plus rares!

Pivoine Light Pink



Si vous connaissez la blanche, je serais ravie d'avoir son nom!


mercredi 4 mai 2022

Un printemps généreux

Depuis combien d'années n'ai-je pas ressenti autant de joie et de gratitude envers le printemps si bienveillant ? Des nuits fraîches, mais pas de gel, de la rosée bienfaitrice le matin, un soleil doux dans l'après-midi... Que demander de mieux ?

"Rien" selon les arbres qui n'ont - de mémoire - jamais été aussi florifères!

Malus Evereste

Malus coccinea Courtaroux

Celui-là fleurit capricieusement depuis la création du jardin... Je l'ai beaucoup taillé, et depuis plusieurs années, il est au rendez-vous - mais jamais comme cette année. Jugez-en !


Et même le léger Lonicera tatarica, dont j'aime le côté fouillis et la légéreté des fleurs est cette année lourdement chargé...


Le lilas blanc a toute une histoire : ma mère avait élevé deux boutures prélevées chez une amie. Elle m'en a offert une et a planté l'autre dans son jardin. Rapidement, son arbre est devenu une boule de fleurs odorantes, alors que ma bouture restait bouture, que l'arbre ne se réveillait et ne fleurissait pas... Je l'ai changé deux fois de place, mais rien ne semblait y faire. Finalement, il a pris son essor, et près de 20 ans après sa création, il se porte comme un jeunot!


Le jardin sait aussi être généreux!

vendredi 22 avril 2022

Avril si fleuri !

Un dernier regard sur les narcisses si généreux cette année, et déjà la page se tourne.


Les arbres fleurissent et le jardin ruisselle de senteurs... Entre les jacinthes ensauvagées qui se cachent dans les feuilles de perce-neige si envahissantes en fin de saison et le Malus Evereste en fleurs.


J'attends le paysagiste depuis février et je crains maintenant que je doive me passer de ses services pour remodeler le sud du jardin. La spirée est condamnée, mais le Cognassier du Japon Cameo est dans une forme éblouissante et je pense que par cette floraison inespérée il a sauvé sa peau


En février, il était sur la liste des "tant pis - il est trop moche, il fleurit mal"... J'ai changé d'avis!

A l'entrée du jardin, le petit phlox fait merveille en association avec la giroflée qui fleurit au bout de longues tiges desséchées. Elle a un certain âge, c'est vrai.


Les bugles rampants que j'appelle "mes petits sapins" colonisent un massif qui ne leur était pas destiné. Mais une fois déplacés, il feront un couvre-sol intéressant pour contrer l'égopode qui aime tellement s'insérer dans les racines de mes grands iris...


Les érables japonais apportent les couleurs de l'automne... Je suis très contente de les avoir réunis dans un massif dédié, à l'ombre du genévrier et du chêne.  Bientôt, les hostas qui pointent déjà ombrageront leurs pieds. 


Et au nord, les dalles de la cour ont été nettoyées. Les premières tulipes profitent de l'exposition plein soleil. L'Euphorbe myrsinites n'en finit pas d'illuminer ce coin de jardin.


En dessous, mon petit massif d'herbes officinales a été nettoyé, j'ai ajouté quelques thyms et un romarin, renouvelé la sauge. Il est bien agréable à travailler à bonne hauteur pour mon dos. Et au pied de la vigne qui débourre à peine, les Monnaies du Pape reviennent chaque année plus fournies! J'ai  tenté de les déplacer, mais sans succès. J'aurais préféré les avoir hors du jardin jaune et blanc, mais elles ont choisi cet endroit!


Et pour terminer, encore un petit clin d'oeil pour ces jolies Viola cornuta en potées, qui ont illuminé la terrasse depuis de longues semaines. Pas un printemps sans!