mardi 6 décembre 2022

Plein sud

Les travaux de remaniement de la partie sud du jardin étant terminés, j'en profite pour faire une petite rétrospective...

Quinze ans après l'achat de la maison, les arbres mis en place par le promoteur avaient bien grandi et l'ombre régnait sur la partie sud du jardin. Or, je rêvais d'un massif de fleurs annuelles, bien ensoleillé. 

L'état en 2004 laisse voir le bouleau qui sera sacrifié et une très grande place de parc, utilisée qu'à de rares occasions...


La création du massif m'a donné pleine satisfaction. J'avais opté pour des traverses de chemin de fer non traitées afin de limiter le nombre de matériaux utilisés dans le jardin... A l'arrière, le massif du bouleau "nettoyé" et à l'avant le nouveau massif "sud".


Quelques années plus tard, ici en 2008, le massif vu depuis l'arrière avait pris sa vitesse de croisière.


Au mois de juin 2010, il donnait le meilleur de lui même...


Le voilà, au printemps 2015... Le bois des traverses commencent déjà à être bien marqué.


J'y ai mené un beau charivari, au fil des années...

2017

2019

2020

Mais le bois des traverses a pourri à grande vitesse, la pyrale s'obstinait à vouloir coloniser les deux buis, le rosier Emera s'essoufflait et l'égopode régnait en maître, ruinant la floraison des grands iris... Bref, plus de travail que de plaisir!  

A l'automne, les champignons se répandaient et le bois se délitait...


Après bien des hésitations et des calculs aussi, j'ai opté pour des briques de béton qui ne déparent pas la place de parc et la délimitent proprement, puisque doublées d'un film à bulbes devant empêcher l'eau de couler sur les pavés. J'ai gardé le rosier Emera qui devra être retaillé dès les grands froids passés et les buis toujours attaqués ont été arrachés. J'ai nettoyé tout ce que j'ai pu d'égopodes et repiqué quelques iris et autres vivaces de bordure que j'ai pu sauver.  J'ai fait planter dans l'angle le petit rosier Fairy qui avait passé l'été dans un pot. Il accompagnera agréablement j'espère, les grosses fleurs du rosier Maria Luisa Augusta qui fait un galop d'essai dans ce massif. A suivre...

J'attends la fin de l'hiver pour biner à nouveau, et semer à la volée pavots, bleuets, nielles... 

Enfin, les travaux de ce côté sont achevés... Bien sûr, tout n'avait pas été prévu de cette manière, mais ce sont les aléas des chantiers! 



Je me réjouis que la scène "prenne de la bouteille" et je compte beaucoup sur la floraison des rosiers et l'enracinement des couvre-sols pour déminéraliser l'ensemble!

mercredi 30 novembre 2022

Seita

Pendant de longues années, j'ai été souveraine au jardin de Gine! Dès mon arrivée, tout me fut permis, ou presque :

Me perdre dans la jungle 


ou dans la vigne


Les places les plus chaudes furent pour moi, dans la serre


ou sur la table de marbre, entre les bonsaïs


J'ai grimpé sur tout ce que je voulais...


et même j'ai fait des bêtises


et d'autres encore !


J'ai participé à la décoration




J'ai surveillé le petit monde, en toute saison



J'ai supervisé tous les travaux, du mur dans la cour


de "l'arche" des rosiers, 


et même de cette chose haïe, la fontaine qui gicle et mouille, et que j'ai dédaignée résolument,


J'ai dormi partout, sous ou dans les fleurs


Mais mon coin préféré, c'était sous l'érable du Japon. Voir sans être vue... croyais-je!



Enfin, j'avais mes copains... la tortue inoffensive et rassurante


le canard au plumage qui me chauffait


et la tulipe blanche!


J'aimais prendre le voile,


mais j'aimais moins la neige...


J'ai aussi aidé la jardinière, mais elle n'appréciait pas toujours...




Ma vie y fut bien remplie, et j'y ai passé des heures heureuses! Je le laisse au seuil de l'hiver, je vais voir ailleurs si c'est vrai que les félins ont sept vies... et qui sait ? sept jardins!






jeudi 17 novembre 2022

Pas si gris !

Novembre avec ses brouillards me semble moins déprimant ... et il n'est pas si gris que le dit la légende...

Encore de belles couleurs, grâce à l'érable, au fusain et à la pivoine arbustive qui tardent à perdre leurs feuilles.


Quelques fleurs encore, comme ce fuchsia, en potée. Il n'a pas encore gelé et il donne le meilleur de lui-même.


Les campanules fleurissent une troisième fois, et ce bleu est précieux en cette saison.


J'ai renoncé au lierre qui habillait joliment la maison, sa floraison ayant attiré cette année tant d'abeilles et de frelons que je devais laisser la fenêtre de la chambre d'amis fermée! Un grand changement, un pincement au coeur, mais beaucoup plus de lumière dans la cour nord.

Avant/Après

Les Cuphea qui envahissent chaque année le coin des herbes aromatiques forment un beau buisson haut en couleur! L'automne leur convient bien, et ils ont bien mieux supporté la canicule que les asters qui ont séché, à peine éclos.


Le rosier Emera fait encore quelques fleurs, avec fraicheur!


J'ai ramassé beaucoup de feuilles, et j'ai inspecté mes érables dont certains n'ont pas encore tournés! L'Acer shirasawanum lui est dénudé, mais ses bourgeons sont formés pour le printemps prochain!


Une belle promesse!







dimanche 23 octobre 2022

Les roses blanches

Dans cet automne flamboyant, les roses blanches jouent leur partition. C'est inhabituel à cette saison, suffisamment rare pour que je tire leur portrait!

L'infatigable Breathless Charm, fraîche au printemps, en pleine canicule, et maintenant encore! Trois remontées, comme la glycine d'ailleurs...


Schneewittchen, dénommée encore Fée des Neiges ou Iceberg, après plusieurs déménagements destinés à lui permettre de fleurir, a enfin montré un peu de bonne volonté en octobre. J'avais perdu tout espoir de la voir se développer, et j'ai laissé les asters l'encercler.


The Crystal Fairy est moins heureux, trop à l'ombre du Cotinus désormais, mais quelques fleurons quand même pour se rappeler à moi.


J'ai fait mettre en pleine terre le rosier Marie Pavié qui ne se plaisait plus dans son pot. Dans les jours qui ont suivi, il m'a remercié avec quelques fleurs. Beaucoup de grâce pour ce chétif...


Et enfin, Sourire d'Orchidée, qui ne s'est jamais vraiment plu chez moi - depuis 2007 quand même! - et n'en finit pas de mourir... Je le recèpe régulièrement, et parfois, il veut bien me faire quelques fleurs! Je vais tenter d'en faire des boutures...


Et chez vous, quelles sont les roses qui jouent encore les vedettes ?


samedi 15 octobre 2022

Mi octobre

L'automne est bien avancé, et l'été indien qui se profile va permettre aux couleurs de chanter longtemps.

Toutes sortes d'évènements peu réjouissants m'ont éloignée du jardin, pourtant, je profite de ses couleurs, en m'efforçant de photographier presque tous les jours ses métamorphoses.


Des asters déjà, même si beaucoup ont été arrachés car terriblement envahissants.


Les travaux ont continué, le miracle du gazon en rouleaux a mis le vert immédiatement, et les grosses pluies du début du mois ont permis une belle reprise.


J'ai planté des couvre-sols le long de la place de parc : Bugle rampant, Géraniums vivaces, Epiaires, Pervenches, Iris germanica et quelques bulbes de Narcisses... A droite, les rosiers robusta Hansa que j'ai gardés, et à gauche, le RosierThe Little White Pet et la nouvelle graminée Chasmanthium latifolia, aussi appelée Uniola paniculata. Un petit trésor aux beaux épis plats, très décoratifs.

Ici, le rosier Jasmina a été "cerclé" par une liste d'acier corten pour le préserver, le sol ayant été abaissé de quelques 10 cm. 

Toute la partie gauche devra être reprise, les poutres en chêne soutenant le massif sont pourries et j'attends maintenant des propositions de pierres naturelles pour construire une bordure plus solide.

J'avais fait un semis de Lavatères que je voulais repiquer... La longue période de canicule m'en a empêchée, et elles ont fleuri dans leur pot. Malgré un épisode de grêle qui les avaient, croyais-je, ruinées elles ont relevé la tête bellement!


Les potées avaient toutes boudé lors de l'été trop chaud, mais maintenant, elles prennent leur revanche!


Et l'Hydrangea Phantom dans sa parure automnale n'est pas en reste!


Le temps est doux, il vente, et ce matin, le gazon avait viré au brun tabac!


Je peux sortir balais et râteaux!