Bouquets

Dimanche, 5 octobre 2014

Les bouquets du dimanche, je les fais désormais le samedi soir... La rosée et la fraîcheur du matin me dissuade de sortir trop tôt pour faire le tour du "domaine". L'automne s'installe, les premières feuilles tombent, le raisin mûrit, et la mésange a repris son "cri d'hiver".
En accord avec cette langueur, un bouquet rond dans un vase présentoir de fleuriste à large évasure soutenant les têtes lourdes des dahlias...


Des Asters, des mauves et des roses, puisque ce sont eux les rois en ce moment - petites étoiles et grandes gerbes - le Dahlia Aramis et un dahlia que je dis "Mauve" pour son ton rose bleu - deux fleurs présentes dans mon jardin depuis de très longues années. Quelques hydrangéas Pahntom, des herbes bleues, des herbes jaunes pour donner un peu de mouvement... et pas de parfum! C'est le reproche d'ailleurs que je fais au dahlias : si décoratif et sans aucune senteur!



Bon dimanche à tous !


Dimanche, 24 août 2014

Des ronds, réguliers ou échevelés pour ce bouquet...
Les dahlias, très florifères en cette année pluvieuse, forment un grand massif et c'est un plaisir de les cueillir : même s'ils ne tiennent pas longtemps en vase, ils semblent devoir fleurir encore longtemps, tant ils sont surchargés de boutons!


Quelques têtes bleues d'Eryngium, quelques brins de salicaire et de sarriette... dans le vase gris du géant suédois qu'Emmaüs m'a offert cette semaine, peut être en guise de cadeau de fidélité?

Un bouquet sans parfum, juste en couleurs pour vous souhaiter

Bon dimanche à tous !



Dimanche, 20 juillet 2014

Pour ce bouquet anniversaire, et pour la reprise en mains de cette rubrique et du blog en général, j'ai eu plaisir à cueillir dans le jardin les fleurs qui en font le caractère en cette période estivale, entre deux floraisons des roses, entre orages et canicules.


De la couleur, symbolique de gaieté, mais aussi des formes différentes. Vous reconnaissez hémérocalles, eryngium, phlox, crocosmia, lysimaques jaunes et blanches, buddleia et pois de senteurs vivaces.


Le vase est en céramique lourde et rectangulaire. Son côté linéaire et moderne contraste avec le foisonnement et les courbes de la végétation, ce que j'aime!


Buddleia et phlox apporteront le parfum à ce joyeux méli-mélo qui transformera la salle à manger puisque le grondement du tonnerre nous annonce la pluie tout prochainement!

Alors, sous le soleil ou sous l'orage,

Bon dimanche à tous!


Dimanche, 8 juin 2014

Ce matin, le jardin n'avait pas son petit air frais et revigorant...  c'est pieds nus que j'ai cueilli quelques iris pour ce bouquet. Ils offrent encore quelques fleurons, c'est la fin de leur saison et sans regret  j'ai nettoyé les tiges des fleurs fanées pour ne garder que les juste éclos.
C'est le dilemme de la jardinière: pourquoi apporter les fleurs à l'intérieur de la maison, alors qu'il fait si doux vivre au jardin? Ma réponse est: pour vous les offrir en bouquets!


Dans un vase de porcelaine gris et or, joliment rétro, avec une ouverture si généreuse qu'il semble fait pour les fleurs de jardin, trois iris, deux inconnus (le violet, l'ocre mordoré) et l'Iris Dame Blanche, dans un  nuage d'alchémille, de Julienne des dames et quelques ombelles d'égopode...
J'aime marier le jaune chartreuse de l'alchémille aux tons roses et mauves, que ce soient avec de petites fleurs comme la Julienne, ou avec de plus grosses comme les roses pourpres...


Profitez de ce long weekend, appréciez la chaleur, tout le jardin me le dit: c'est l'été!

Bon dimanche à tous!


Dimanche, 25 mai 2014

Le jardin croule sous le violet... avec quelques pointes roses, blanches ou jaunes pour l'égayer. Mais les ancolies, les aulx, les iris, les géraniums, les scabieuses, les juliennes sont tous violets ou mauves. C'est la vague de mai, juste avant les roses!
Pour ce bouquet, ce sont les alchémilles et les hémérocalles qui apportent la lumière, tandis que la pivoine donne par sa couleur la base du bouquet posé sur un pique-fleurs dans une céramique vert céladon, mi-vase, mi-coupe.

Hémérocalles, Géranium, ciboulettes, Grande Julienne, Alchémilles, ciboulettes et pivoine
Le parfum de l'hémérocalle rappelle le narcisse avec une pointe d'amertume, comme le lys... Il suffit à lui seul pour ce bouquet, les autres fleurs ayant des parfums fort discrets.


La pluie étant annoncée, je n'ai pas eu de regrets de couper la pivoine déjà bien épanouie : elle n'aurait pas tenu un orage supplémentaire!

Bon dimanche à tous!

Dimanche, 3 mai 2014

Une semaine pluvieuse, et pourtant les fleurs résistent... 7°C samedi, toute la journée! Où est passé le bel avril qui ressemblait si fort à l'été? J'ai cueilli ces fleurs sous la pluie et dans le vent, clopin-clopant...


Du lilas, encore, et une boule de la viorne blanche pour le parfum, soutenus par les ibéris  et les feuilles d'alchémille. Le jaune, pour la lumière avec les renoncules du talus de ma voisine et les pointes des spirées Goldflame, trois tulipes Queens of the night, et trois tulipes Spring time, quelques branches d'euphorbe pourpre et feuilles d'iris nain...


Une opulence qui sait bien au vase topaze  à facettes parfait pour soutenir les gros bouquets.
Pardon pour la lumière, mais il fait vraiment très gris! Je vous souhaite quand même un

Bon dimanche à tous !


Dimanche, 27 avril 2010

Le jardin regorge de fleurs, tulipes en tête... Les lilas sont fleuris depuis deux jours et c'est un émerveillement dont je ne peux me passer...


Dans un vase boule, les branches taillées court pour leur permettre de boire tout leur soul, les fleurs s'épanouissent naturellement, sans autre soutien que leurs propres fleurons si serrés. J'ai bien aimé choisir ce vase bleu dont les facettes captent la lumière, pour son accord avec le blanc ou le violine qui me paraît rompre le classicisme d'un tel bouquet!

J'aurais pu m'arrêter là, mais l'étal du supermarché offrait quelques bouquets de pivoines blanches. Je ne peux y résister : elles seules peuvent me faire patienter l'éclosion des belles pourpres du jardin dont je vois à peine la couleur sous la coque veinée des boutons...

Deux bouquets donc, l'un très parfumé, l'autre moins, pour ce dimanche!


Quelques grappes de glycine et quelques herbes bleues pour habiller les tiges un peu raides, dans un vase flûte au pied gravé dont le col est joliment échancré... Il n'y a plus qu'à attendre que les belles s'épanouissent en coupes crémeuses.



Bon dimanche à tous !

Dimanche, 13 avril 2014

Un bouquet avec la dernière jacinthe du jardin. Ses consoeurs, botanisées toute en légèreté et qui ont ma préférence, sont déjà défleuries, mais elle, dont c'est la première année chez moi, est venue plus tardivement, avec toute son opulence arrogante!
Les corètes du Japon ont eu le bon goût d'éclore cette semaine, juste à temps pour cette association... Je ne les cultive que pour leur légèreté et leur lumière dans les bouquets, mais depuis que je les ai au jardin, j'ai aussi appris à apprécier leur feuillage, très délicat.


Dans un vase de verre simple dont la transparence me permet d'emprisonner les herbes et les fleurs, j'ai déposé quelques galets de lave et un pique-fleur. Quelques herbes sèches, quelques graminées, des Lysimaques vert-jaune, parsemés de fleurons de corètes meublent le fond du verre...

Je pardonne à la jacinthe son air fanfaron et ronflant juste pour son parfum incroyable. Impossible de jardiner, le nez près du sol, sans qu'elle m'ensorcelle de son musc cireux et capiteux.


Je tiendrai ce bouquet sur une table à mi-hauteur, que l'on puisse se pencher pour en humer le parfum emprisonné comme l'on respire le flacon d'un liquide précieux.

Bon dimanche à tous !


Dimanche, 6 avril 2014

En voyant le Prunus ouvrir ses fleurs roses, j'ai pensé au Japon et à la passion suscitée par ces arbres... Encore un rêve de voyage, voir les arbres en fleurs, et participer à la dévotion populaire lors de la fête du printemps ou Hanami. La floraison y dure une dizaine de jours, fin mars...


Ce ne sera pas pour cette année, mais avec cette branche qui touchait la maison et qui avait échappé à la taille printanière, l'occasion était trop belle de retrouver ce vase de porcelaine blanche - marqué justement "Japan" - finement côtelés et souligné de liserés noirs...  Poli comme un galet, faussement fragile, parfait à mon goût pour toute sorte de bouquets, mais encore plus pour soutenir quelques branches posées sur son col plat et resserré.

Bon dimanche à tous !


Dimanche, 30 mars 2014

Après l'opulente flore tropicale tant admirée, j'ai retrouvé mon jardin, composé de simples fleurettes printanières avec beaucoup de plaisir. Malgré la neige tombée pendant mon absence, les plantes ont continué leur chemin sans se laisser distraire et c'est le coeur en fête que j'ai cueilli les fleurs jaunes du printemps.


Un corbillon de verre épais dont c'est le premier bouquet puisque j'attendais la floraison des jonquilles pour associer sa couleur orange ambrée au jaune puissant. Joliment gravé, échancré pour soutenir la tête des fleurs, ni trop bas, ni trop haut, mais très lourd, ce vase a tout pour me plaire...


 Forsythias, deux sortes de jonquilles, quelques primevères officinales et trois brins de corbeille d'argent, quelques feuilles, la coupe est pleine, le printemps est sur la table.


Bon dimanche à tous !



Dimanche, 9 mars 2014

Hier, jour de grand soleil, j'ai vu passer deux papillons dans le jardin... Un citron et une grande tortue : drôle de couple, je vous l'accorde! Ils étaient fort excités, et ... papillonnaient sans arrêt, faisant mine de butiner, sans jamais se poser vraiment : allez les photographier!
Passant des crocus aux perce-neige, ils étaient irrésistiblement attirés par le blanc! Mais... les perce-neige ? Intriguée je me suis agenouillée pour mettre le nez dans ces fleurettes et oui! elles ont un parfum! Pas des plus doux, ni des plus suaves, mais un parfum miellé à l'instar de fleurs plus réputées.
La brise s'étant levée, j'ai admiré le balancement de leurs corolles si joliment marquée de vert... et je n'ai pas résisté à la cueillette.


Dans un petit vase octogonale brocanté il y a de longues années et que je garde généralement pour les fleurs coupées par erreur, pour celles qui n'ont pas de place dans un grand bouquet, ou pour celles qui résistent encore alors que leurs consoeurs se sont épuisées, soutenues par quelques feuillages d'un fusain rampant joliment ourlés qui ne les concurrencent pas, les perce-neige ont trouvé la grâce qui me les fait admirer au jardin!


Bon dimanche à tous !



Dimanche, 22 février 2014

Une nouvelle dizaine de bouquets entamée par un mini-bouquet... Un de ces bouquets de printemps à qui je dédie une série de tout petits vases, de verre, de céramique, un peu kitsch, un peu rétro, juste calculés pour les tiges courtes des premières fleurs qui n'ont pas encore eu assez de chaleur pour hisser leur tête au-dessus des feuilles!


Dans un panier de verre moulé, quelques brins de bruyères et quelques feuilles d'heuchères soutiennent les Viola cornuta aux couleurs variées, piquées de perce-neiges encore toutes serrées!
Tout un micro monde qui fait la nique aux gels nocturnes qui ont repris... les bruyères et les perce-neige parce qu'elles ne les craignent pas et les viola qui savent renaître et quitter leur air fripé dès les premiers degrés de chaleur.


Plusieurs fois par jour, je me penche pour respirer le parfum délicat de la pensée... Savez-vous que chaque couleur a sa propre fragrance, et les yeux fermés, les sens en éveil, j'essaie de deviner la couleur de la belle...

Bon dimanche à tous !



Dimanche, 16 février 2014

Cette semaine a été placée sous le signe de l'intérieur, et sous le signe des fleurs... Non, pas la fleur rouge de la traditionnelle fête des amoureux, mais sous le signe de la rose tendre... Un bouquet de fleuriste remanié, mais pas trop.


Un anniversaire de mariage, tout en douceur, bien représenté par ces roses au coloris délicat et le Lysanthus mauve léger lorsque à peine éclos qui deviendra de plus en plus intense et violet, ma couleur de prédilection, à pleine maturité. Quelques Eringum pour dire que les épines ne sont pas graves, que le bleu gagne toujours...


Posé dans un vase choisi à deux, le classique verre de Murano, à base ronde et encolure rectangulaire dont la torsade accroche la lumière émeraude.

Que votre semaine soit aussi douce que la mienne et

Bon dimanche à tous !


Dimanche, 9 février 2014

Des tulipes déprimées et des jonquilles pas très vaillantes, voilà ce que m'offrait le centre commercial cette semaine... Alors, je me suis "rabattue" une fois encore sur un classique, la rose "fair trade", celle qui fait mon bonheur pendant les jours de novembre et décembre... Un petit tour au jardin, un autre dans ma réserve de vases, et un petit bouquet pour le bout de la table de ce dimanche qui s'annonce ici aussi pluvieux.


Quelques boulets de lave noire accompagnent ce vase japonisant de porcelaine plissée.


Peu de couleurs, mais l'odeur de camphre du thuya, mêlée à celle plus discrète, mais combien plus vanillée de la viorne, seule fleur du jardin en ce timide début de printemps.

Bon dimanche à tous !



Dimanche, 2 février 2014

Non, pas de descente dans le jardin enneigé ce dimanche! Tout est blanc et courbé par la couche lourde...

J'ai acheté jeudi déjà quelques jonquilles toutes serrées dans leurs tépales fins tel du papier de soie, pour être sûre qu'elles seraient épanouies aujourd'hui. Parmi la multitude de bottes alignées dans le grand bac au centre commercial, j'ai choisi le bouquet dont je pouvais deviner la blancheur des fleurs.

J'ai laissé les jonquilles s'ouvrir dans un grand vase puis j'ai fait mon bouquet avec quelques branches de noisetiers, quelques bruyères blanches encore endormies...



Un vase de céramique terre verte en guise de jardinière, une potée parfait simulacre du printemps à venir.


Si j'avais prévu la neige, j'aurais peut-être craqué pour plus de couleurs. Mais malgré la pâleur, ces étoiles parlent de renouveau!

Bon dimanche à tous!
Dimanche, 26 janvier 2014

Malgré la neige, la viorne odorante fleurit au jardin... et les tulipes de Hollande fleurissent dans les supermarchés! Je ne peux pas résister à cet avant goût du printemps!
Dans une poterie vernissée vert et bronze, trois branches de viorne, toujours si naturellement structurées, sept tulipes dans mes tons préférés, et quelques chatons de noisetiers, à peine éclos.



J'attends qu'avec la chaleur de la maison, la viorne développe sa senteur et ouvre ses fleurons en rose pâle... Couleur et parfums associés!


Bon dimanche à tous !




Dimanche, 5 janvier 2014

Commencer l'année avec les fleurs du printemps! Les amaryllis et les orchidées n'avaient pas encore disparu de l'étal des fleuristes que déjà, les premières tulipes étaient là. Comment résister à leur fraîcheur ou à leur couleur?
Jetées en brasse dans un vase trop grand,  elles ne manquaient pas de charme et j'hésitais à les garder ainsi. Mais ce matin, je suis sortie au jardin, j'ai cueilli quelques branches de lierre et ramassé le gui acheté pour les fêtes que le vent avait malmené...


Le premier bouquet de l'année est là! Du feuillage si typiquement hivernal jaillissent les tulipes si printanières.


J'ai aimé que ce vase de verre lourd à base carrée mais encolure ronde ait le même coloris que mes tulipes!

Bon dimanche à tous!


Dimanche, 1er décembre 2013

Finis les gros bouquets des plantes de jardin, finie la profusion! Petit passage chez le fleuriste pour un bouquet d'anniversaire d'une amie, avec en tête, pour mon seul plaisir, un bel oeillet cireux, posé seul dans un vase, un oeillet nénuphar...
"J'en ai des violets à la chambre froide". Mon coeur a fait un saut: "oh oui!". Hélas, le bel oeillet n'était qu'une pauvre petite tête malingre sur une longue tige de 70 cm! Déception... "Nous n'avons plus de gros oeillets, le Hollandais (sic) ne nous en livre plus". Mais où va donc le royaume ?
Alors un autre oeillet rouge et un autre oeillet rose... La petite fleuriste en avait les yeux tout écarquillés et m'a prise pour une vieille folle... euh... M. Gine n'en pensait pas moins!
Trois grands coups de ciseaux sur ces tiges démesurées, et quelques feuilles de Ficus benjamina plus tard, j'avais presque le bouquet dont j'avais rêvé....


L'oeillet rouge est le plus grand et il est... sans parfum lui aussi. Tout se perd.


De la couleur donc, et toujours ces froissements de jupon que j'adore chez cette fleur tant décriée parce que tellement mal utilisée.


Le vase a une histoire, lui aussi! Il m'accompagne depuis tant d'années... Il a été mon premier "vrai" vase. A peine sortis de l'adolescence, nous étions entrés dans un magasin de meubles fort réputé pour "voir" les prix d'une installation dans un studio. Traités comme des pékins, sentant le mépris des vendeurs devant le peu de moyens dont nous disposions, nous avons été laissés à l'abandon dans des entrepôts de meubles désertés. La colère étant parfois bonne conseillère, j'avisai ce vase bleu aux reflets rouges, très lourd, mais pas trop pour ma besace, et m'en emparai. Un larcin que je n'ai jamais regretté - et qui ne m'a jamais encombré la conscience! Presque 50 ans après, il est chez moi, intact, toujours aimé, régulièrement fleuri!
Vous le voyez ICI  dans le soleil, sous un autre jour...
Vivement que la mode des oeillets reviennent!

Bon dimanche à tous


Dimanche, 17 novembre 2013

Les doigts glacés dans les gants plastiques, deux polaires sur le dos, le mouchoir à portée du gant... je ne trouve pas que le jardinage soit l'activité la  plus agréable en cette saison. Mais certains travaux doivent être impérativement réalisés, l'hiver est annoncé comme terriblement froid. On verra...
Heureusement, la récompense suit immédiatement... Pas de rosiers croulant sous les roses, non, de petites floraisons de ci, de là, et un bouquet charmant: un méli-mélo de couleurs fondantes


Dans mon petit vase à bulles, font la ronde, de gauche à droite dans le cercle inférieur : la petite Fairy, Queen Elisabeth, la pourpre Malicorne, Sourire d'Orchidée toute rosissante sous le froid et enfin Emera. Deux boutons orangés l'un de Calizia, l'autre du doux Abraham Darby. Evelyn, en coupe grande ouverte, et sortant un peu du cadre, le beau violet gris de Rhapsody in Blue.


Et enfin, la nouvelle rose jaune - que je ne pouvais joindre au petit bouquet - la Reine de la lumière, Lichtkönigin Lucia dont le parfum s'était éteint à l'extérieur, mais qui embaume la maison


Un petit fleuron de Calizia, plus délicate, pour tempérer sa virulence, une flûte pour tenir haut sa tête couronnée d'or...


Comment ne pas aimer les roses? Deux bouquets pour mi-novembre... Le jardin est généreux.

Bon dimanche à tous!


Dimanche, 10 novembre 2013

Comme les grands artistes qui ne peuvent quitter la scène et leur public adorateur, mon jardin annonce son dernier bouquet, puis encore un, puis encore celui-ci.
"Allons,  les derniers dahlias", m'a-t-il susurré... et pour les dahlias, je le crois : plus de boutons en formation, encore quelques grosses têtes, toutes déchiquetées, laissées en pâture aux perce-oreilles et autres représentants du petit monde.


Dahlia Cactus My Love tout en blanc, un gros dahlia rose qui m'a été donné par ma mère, dont j'ignore le nom, très fidèle, et quelques fruits du troène, dans un vase que vous connaissez déjà, qui a le mérite de tenir serrées les tiges de ce bouquet  assez lourd.


Couleurs sans parfums, mais à cette saison, je ne vais pas faire la pénible!

Bon dimanche à tous



Dimanche, 3 novembre 2013

Serait-ce le dernier bouquet du jardin?  Le gel n'a pas encore flétri les fleurs et quelques courageuses font encore des boutons... Je ne taille que les fanées qui n'auront pas le temps de grainer, et je picore de ci, de là, les belles encore intactes pour mes bouquets.
Fleurs de jardin, aussi simples que des fleurs des champs, pour un petit bouquet varié posé dans une barbotine italienne en forme de potiron - saison oblige.


Vous reconnaîtrez pêle-mêle Rudbeckias, Soucis, Cosmos, Zinias, Calaminthe, Bourrage, Camomille...


Les photos sont prises au flash, la lumière est si grise ce matin... Heureusement j'ai un rayon de soleil assuré!

Bon dimanche à tous



Dimanche, 20 octobre 2013

Dimanche, à nouveau! Les jours filent, ils courent vers l'hiver, et j'essaie de les suivre en préparant, du mieux que je le  peux, le jardin pour les grands froids et pour le printemps prochain. Apports de terreau au pied des rosiers, plantation des bulbes, taille des grandes vivaces, je suis bien occupée, avant toujours autant de plaisir.
Derniers soleils des Rudbeckia Marmelade, si lumineux en cette saison... quelques dahlias, de plus en plus petits, des asters...


J'ai chapardé chez mes voisins amis dont la maison est à vendre quelques branches de troènes qu'un paysagiste viendra saccager "beau carré" dans peu de temps -  et j'aime leurs fruits noirs dans ce bouquet lumineux. Pas de parfums sur ce bouquet pourtant, les asters si mellifères pourtant n'apportant aucun fragrance dans la maison...


Le vase est un vase de verre opaque au maillage doré délicat - un peu précieux pour ce bouquet plus champêtre que raffiné, mais son ouverture généreuse permet un bel étalement des grosses corolles...

Bon dimanche à tous !


Dimanche, 13 octobre 2013

Sera-t-il le dernier bouquet de la saison? La neige est bien bas sur la montagne en face, la pluie tombe très froide et les fleurs ont de la peine à survivre dans la maison après tout ce froid qui les a vidées de leur vigueur.
Cette année, peu de roses au jardin... donc peu de bouquets de roses, alors que je les aime tellement lorsqu'elles s'alanguissent dans des vases, perdant leurs pétales un à un, parfumant délicatement l'ambiance...
Ne rêvons pas, l'été est passé! L'automne leur a piqueté les taches du froid sur les joues, tels des éphélides sur les joues des sportives...
Trois vaillantes roses qui se sont ouvertes au jardin sous le froid et la pluie, soit Sahara, Evelyn et Augusta Louise, toutes les trois entre rose et orange, avec beaucoup de délicatesse pour Evelyn et beaucoup de détermination pour Sahara. Augusta Louise est plus discrète: c'est sa première année au jardin.

Roses Augusta Louise, Evelyn et Sahara
L'une est turbannée, l'autre est juponnée et Sahara ne joue que la couleur, ses pétales formant une coupe plus classique. Les petits asters chiffonnés soutiennent l'ensemble et font la liaison entre les trois belles...



Bon dimanche à tous !



Dimanche, 6 octobre 2013

La pluie a chahuté le jardin toute la nuit, et ce matin les dahlias pendaient lamentablement au bout de leurs tiges brisées. J'en ai fait une brassée que j'ai soigneusement débarrassée des mini-escargots et autres perce-oreilles avant d'en fait un gros bouquet tout ébouriffé et trapu.
Non, je ne voulais pas vous montrer un énième bouquet court sur pattes, comme je les aime au grand dam de M. Gine. Alors, j'ai choisi le dahlia le moins abîmé, à la couleur encore pétante, quelques branches de Calicarpa (jolis fruits en grec ancien) et d'asters...


Posés dans un vase de verre violet, un bouquet plus dépouillé, plus élégant, mais pas trop figé, juste un peu désordonné ...


Bon dimanche à tous

Dimanche, 29 septembre 2013

La pluie était annoncée, elle a juste mouillé le jardin... mais le ciel est bas, le brouillard s'évapore lentement. Novembre semble arriver avant l'heure...
Mais j'avais prévu ce coup bas du climat et c'est hier soir que j'ai cueilli quelques dahlias dont les têtes lourdes menaçaient de casser sous l'eau, quelques cosmos roses qui dépareillent le massif jaune et blanc, et les premiers asters...


La lumière grise - l'absence de lumière, carrément - m'a gênée pour prendre la photo et le grain est bien visible, mais au moins on voit les fleurs dans leur vraie couleur.

Cosmos roses, asters Saffire et September Rubin, Dahlias Aramis et My Love (blanc), quelques branches de Physocarpus pour structurer et voilà, l'automne est dans la maison!


Bon dimanche à tous !


Dimanche, 25 août 2013

Un jour de pluie, une nuit d'orage... ce matin, j'ai dû me forcer pour sortir dans l'air humide. Les fleurs du jardin avaient la tête courbée, quelques unes s'étaient couchées, et d'autres avaient même cassé. Mais je n'ai cueilli que celles qui étaient encore fraîches pour faire un bouquet de couleurs qui égayeront ce jour gris...


Dans un vase carré, de verre lourd, quelques boules de lave islandaise, puis le dahlia Artemis, la rose Westerland, un dahlia cactus saumon, trois incontournables au jardin. Et les intermédiaires, les derniers pois de senteur vivaces, les echinops, la sarriette et deux phlox blancs

Bon dimanche à tous!


Dimanche 18 août 2013

Me promenant à pas lents dans l'air tiède du début de soirée, je trouvais le jardin magique, à l'heure où les blancs et les mauves vibrent... La lumière bleue et les fleurs blanches: douceur et élégance. C'est dans cet état d'esprit que j'ai composé ce bouquet pour ce matin.

Un glaïeul - le seul qui ne vient pas de mon jardin - prince arrogant et pompeux, pour la ligne, un nuage d'origans blanc, d'astrances et de lysimaques, quelques dahlias Evelyne, à peine effleurés par le rose et quelques fleurs maigrelettes du bel Hydrangea Phantom, plus les feuilles de Miscanthus zebrina pour éclater le bouquet.

Le plus difficile dans cette affaire ce fut bien de photographier blanc sur blanc... Deux séries de photos et je ne suis pas vraiment satisfaite. Manque de temps pour mieux faire, mais je ne renonce pas à partager le plaisir que ce bouquet me donne!

Bon dimanche à tous!


Mercredi, 7 août 2013

Entre deux averses, j'ai voulu attacher mes phlox dont les têtes courbaient sous le poids de la pluie... Un gros fleuron avait déjà cassé. Quelques herbes bleues - merci Geneviève! - taillées,  le phlox coupé encore plus court, et l'adorable vase "à bulles" trouvé chez Emmaüs avant-hier!



Petit bouquet rassemblant deux victimes de la vie pour un rayon violet dans la maison.


Dimanche, 4 août 2013

Réveillée très tôt, je n'ai même pas pris mon café afin de sortir dans l'air doux et parfumé du jardin... Silence gris d'avant le lever du soleil.
Je savais que ce dahlia serait ouvert ce matin et c'est autour de lui que j'ai  fait mon bouquet. Rien de prestigieux, nous ne restons dans la maison que pendant les heures caniculaires, la vie estivale se passant parmi les fleurs au jardin.

Une fleur de ce dahlia rose-bleu qui m'accompagne depuis la création du jardin, il y a plus de 25 ans, et qui faisait partie de la collection de dahlias de ma mère, quelques brins d'origans, quelques étoiles d'astrance et pour faire entrer la vanille dans la maison, une fleur du buddleia... le tout sur une feuille d'hellébore. Le vase est en porcelaine japonaise dont le col étroit tient bien les fleurs.


Une montgolfière a passé très haut, déjà dans le soleil. Je n'entendais même pas le bruit de sa soufflerie. Et... un coq a chanté! Fait extraordinaire dans notre banlieue de villas... Annonce peut-être de la singularité encore inconnue de la journée qui vient?

Bon dimanche à tous!


Dimanche, 28 juillet 2013

Un matin de paresseuse, un matin de dimanche...  Un réveil dans la moiteur d'avant orage, ciel lourd, rêves pesants...
Le jardin lui-même a perdu de sa fraîcheur, aucune rosée. C'est donc  un bouquet cueilli avec les gestes lents, pensées tournées entièrement vers la fleur, dans le glouglou du bassin et le pépiement des moineaux.


Posés dans un vase de céramique, quelques pois de senteurs vivaces tissent un support pour les tiges tordues de la clématite, du lysimaque et de l'astrante... Trois phlox pourpre et mauve donnent de la présence à ce bouquet de petites fleurs.

Entretemps, le ciel a viré au bleu, la journée sera caniculaire!

Bon dimanche à tous!

Dimanche, 21 juillet 2013

Premières capucines cueillies à la fraîche, quand les oiseaux s'égosillent mais que le soleil est encore si bas qu'il ne frôle même pas les fleurs qui dorment encore.
Capucines et lysimaque numulaire
J'ai ressorti pour l'occasion le "vase à capucines" qui vu sa couleur - vous me reconnaîtrez-là - ne sert qu'à cette saison! Pâte de verre, style Murano, il n'est pas signé et n'a probablement pas de valeur. Mais je le trouve élégant, il est très agréable à toucher, satiné et lourd. Il n'a qu'un seul défaut: sa couleur! Mais pour la capucine...

Quand je descends au jardin, je ne suis jamais seule. Seita m'accompagne et sait qu'elle aussi est une vedette. Que photographié-je des fleurs, alors qu'elle est la belle propriétaire du jardin?

Fleurie, comme une reine qui monte à l'alpage!


Bon dimanche à tous! 



Dimanche, 14 juillet 2013


Dimanche de canicule... dimanche consacré à la famille. Ma descente au jardin ce matin a été rapide, et je n'ai pas eu le temps de cueillir des fleurs. Juste le temps de respirer le parfum des roses finissantes...
Ce soir,  le jardin a demandé un long arrosage, et juste avant la nuit, j'ai assemblé quelques petites fleurs, comme un bouquet de fleurs des champs...

Matricaire, hélianthème, scabieuse, pieds d'alouette, ibéris, graminées et estragon
Les roses et les clématites défleurissent très vite, les pavots ne vivent que quelques heures, le soleil tant attendu est maintenant trop fort pour ces délicates qui n'ont pas eu le temps de s'aguerrir.  Par contre, les modestes comptent sur leur bonne nature et tiennent tête à la chaleur!

Petit bouquet modeste, juste pour agrémenter la table où il fait bon se tenir aux heures les plus chaudes de la journée.
Bonne semaine à tous!


Dimanche 7 juillet 2013

Au jardin, les dernières roses anciennes commencent à perdre leurs pétales sous le soleil revenu, et le seringat plie sous une cascade de fleurs blanches. C'est un temps délicieux où les petites fleurs reviennent en force : les iris ont terminé leur floraison, lys et dahlias sont encore en bouton. Je passe plus d'heures au jardin que dans la maison, et j'ai cueilli ce bouquet pour partager avec vous l'ambiance blanche et rose du jardin.
Seringat, roses anciennes
C'est un vase blanc trouvé à la brocante hier matin, verre très lourd, côtelé, arrondi, emprisonnant des milliers de bulles que la lumière fait pétiller comme celles du champagne. Un coup de foudre!

Le seringat aimé généralement pour son odeur citronnée est étonnement inodore chez moi , mais les roses galliques répandent leur délicat parfum, plus perceptible dans la maison qu'au jardin encore très frais à cette heure.

Bouquet éphémère qu'il faudra jeter demain, mais un plaisir qui va durer toute la journée.

Bon dimanche à tous!


Dimanche, 30 juin 2013

J'ai pris tout mon temps dans le matin très frais et humide de rosée - comme au printemps! - pour cueillir quelques fleurettes, enlever les fanées, redresser une rose alourdie par la pluie... et je n'en ai presque plus pour faire ce billet. Alors, juste une photo :
Campanule à feuilles de pêcher, lysimiaque ponctuée, alchémille et seringat
Bon dimanche à tous!


Dimanche, 23 juin 2013

Belles rencontres au jardin depuis deux jours : les iris vieillissants accueillent les roses à peine écloses!  Toute une métaphore.... Avant l'orage qui les aurait chahutés, j'ai cueilli ce matin, dans l'air frais et le vent léger, les premières corolles roses et un iris blanc, quelques campanules fraîches et toujours les alchémilles, brouillard léger et acide qu'aucun climat ne semble impressionner.
Roses Gertrud Jekill, Park Zauber et Rosa gallica, Iris germanica d'Oléron, Alchémille, Centaurée et Philadelphus
 Piqué de quelques centaurées et boutons de seringat, ce bouquet opulent ne durera pas longtemps, mais déjà son parfum a envahi la maison.

Bon dimanche à tous !


Dimanche, 9 juin 2013

De retour de vacances, happée immédiatement par le quotidien, mais ravie que le jardin ait attendu la chaleur des ces derniers jours pour fêter le mois de mai, le mois des fleurs!
Petits temps gris pourtant ce matin pour cueillir le bouquet du dimanche. Un plaisir dominical, souvent renouvelé dans la semaine en saison, que j'aime à reprendre dans ce blog...
Premiers iris, derniers aulx, la récolte fut rapide, dans l'herbe mouillée par l'orage nocturne...

Un iris jaune souffre, trois têtes d'ail,  le bleu du Géranium Magnificum, un brouillard d'alchémilles et d'euphorbes pourpres, quelques épis de graminées, trois branches de Spirée Van Houttei ...
Compact et aérien, un bouquet pour ce long vase métallique moderne dont je ne me lasse pas...

Bonne semaine !

Dimanche,  19 mai 2013

Puisque le jardin boude sous la pluie et le froid et que ses belles dames rouge sombre sont encore endormies dans leurs manchons bien serrés,  c'est au supermarché que  j'ai craqué pour la pivoine blanche.

Un bouquet basique, tout en rondeur, pour exalter la forme de la fleur, dans un vase boule. Les boutons se sont ouverts dans l'heure, révélant leurs jupons compliqués.
Et le parfum, vanillé, citronné, avec un rappel de la tubéreuse... un peu cireux, un peu collant, presque entêtant. Mettez-y le nez :

J'aurais pu faire un bouquet plus compliqué, allier l'iris violet à la couleur crémeuse, le mauve de la glycine dégoulinant pour structurer un bouquet en hauteur... Avec une fleur parfaite, l'imagination n'est pas bridée, mais, j'ai volontairement choisi la simplicité : mercredi, je pars en vacances pour deux semaines!
L'île, La Lumineuse, m'attend...


A bientôt

Dimanche,  12 mai  2013

C'est la pluie qui m'a réveillée ce matin. Tout est gris, les feuilles bougent sous le vent, petit frisson... il fait froid. Et pourtant, c'est le jour de  la Fête des mères, en Suisse aujourd'hui. Des invités improbables sont là, et ils mettent l'ambiance : les Saints de glace. Adieu terrasse, grillade et balade: l'après-midi se passera à l'intérieur, au coin du feu!

Un bouquet alliant jaune et violet... Profiter une semaine encore des jolis pompons de la Corète du Japon, cueillir les dernières tulipes et les premières branches du lilas qui s'entrouvre à peine.




Bon dimanche à tous, et bonne fête à toutes les mamans!


Dimanche, 5 mai 2013

Je suis sortie au jardin pour essayer de faire entrer la lumière dans la maison : jaune et blanc s'imposaient!


Corète du Japon, Spirée, Tulipes

Depuis, le soleil est revenu...  J'espère qu'il brille pour vous aussi et je vous souhaite un

Bon dimanche à tous !

Dimanche, 20 avril 2013

Il y a des jours où entre stupéfaction et incrédulité, on a envie de se recoucher au premier coup d'œil par la fenêtre!

Avril et ses giboulées! Une giboulée, non, une couche de neige qui gèle sur les arbres. La première pensée va au jardin : ai-je tout abrité? ai-je oublié une fragile? Puis c'est la grogne : non, je ne sortirai pas la pelle à neige remisée à la cave depuis quelques jours!
Le glorieux magnolia n'en mène pas large et il est désormais défleuri... Cinq jours d'éclat et il a trouvé plus blanc que lui!
Les jonquilles, les jacinthes, les primevères, tout est enfoui... Quelques tulipes résistent...

La nature est silencieuse, seul le grésillement de la neige qui tombe... puis un merle inconscient qui croit encore aux beaux jours. Suivi d'un pinson ... je les écoute, je me dis que ça ne va pas durer, que c'est toutes les années la même lassitude: l'hiver ne finit jamais assez tôt. Quelques corneilles criaillent, bien dans le même état d'esprit.
Puis une aile strie le ciel : une hirondelle, une seule. Le gris s'éclaircit, un pâle soleil essaie de percer...
Je sauve quelques fleurettes, et... c'est blanc dedans.



Bon dimanche à tous


Dimanche, 20 janvier 2013

Le jardin est sous sa couverture, seuls les oiseaux aux mangeoires l'animent de leurs vols affamés...  Derrière la vitre, l'hibiscus a ouvert ses derniers boutons avant la taille hivernale, et je vous offre ce mini bouquet en vous souhaitant un bon dimanche!



Dimanche 13 janvier 2013

Les premières tulipes .... c'est une fausse tradition que je me suis créée, il y a longtemps: je m'offre les premières tulipes arrivées dans "mon" magasin. Cette année, ce fut très tôt, puisque dès le 3 janvier, elles étaient là, bien serrées dans leur papier transparent, un peu transies - et c'est ma soeur qui m'en a fait la surprise : Double bonheur!


Dans ma couleur, sur vase gris, nouvellement trouvé en brocante... Leurs pétales satinés ont mieux résisté que leurs feuilles à la chaleur de l'appartement et leur parfum un peu âcre, de couleur violet noir, m'a enchantée une longue semaine!
Ces belles arrivées du Kenya, sous le label "commerce équitable", sont maintenant partout présentes, et je ne pourrai résister à leurs couleurs, en attendant que l'hiver se fasse et que le jardin reprenne ses floraisons printanières.
En ce dimanche gris, je vous en offre quelques-unes, pour vous accompagner pendant cette semaine que je vous souhaite douce et parfumée!



2 commentaires:

  1. Bonjour,
    En "zappant", je suis "tombée" sur vos magnifiques Bouquets !
    Quelle belle collection de vases également. Là, je pense que je suis battue.
    J'adore vos explications les concernant et l'histoire de celui qui a "atterri" malencontreusement dans votre sac il y a environ 50 ans ... j'ai adoré !.
    Je reviendrai sûrement faire de temps en temps des sauts chez vous.
    D'une Jardinière ... Mie

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires qui comme de petites fleurs émaillent mon quotidien