lundi 22 juillet 2013

J'ai craqué

N'avais-je pas dit : "Le jardin, ce n'est pas la guerre"? Mon jardin devait être un lieu de sérénité et c'est vrai qu'il m'apporte le calme dont j'ai besoin. Mais... rien n'est parfait, et j'ai déclaré une guerre sans merci à une herbette qui à son apparition me paraissait inoffensive, voire charmante. Mais en quelques années, elle a tout envahi, phagocytant iris, hostas, rosiers, hémérocalles, et la petite lutte à coup de capions s'est avérée bien vaine.
Egopode podagraire

Je parle de l'Egopode podagraire - Aegopodium podagraria - un redoutable couvre sol qui se plaît partout et envahit irrémédiablement  tous les massifs. Elle a des vertus médicales reconnues depuis plusieurs siècles et son petit nom le plus courant est Herbe aux goutteux. Certains mêmes en mangent les jeunes feuilles... Trop amère pour moi, cette envahisseuse avance sous des airs charmants... mais elle ne fait grâce à aucune plante. Ses longues racines spaghettis se faufilent partout, sont très cassantes et chaque infime morceau donne naissance à une nouvelle plante: c'est le désherbage sans fin.
Cette année, elle a largement profité de l'amendement général des massifs et de la pluie du début de saison. Elle a réussi à fleurir, malgré ma vigilance, et en bouquet, elle a tenu une bonne semaine, gracieuse et inoffensive!
Alors... alors j'ai craqué! Je me suis armée d'un produit miracle et armée d'une planchette pour protéger les autres feuilles, j'ai giclé. Les feuilles ont jauni et séché en une journée, mais je doute que la racine - malgré les assertions du fabricant - n'ait souffert. Je n'aime pas empoisonner mon jardin, mais avec ce produit dit "naturel", j'ai essayé de minimiser les dégâts. De petites surfaces en petites surfaces, je finirai peut-être par réussir à extirper cette envahisseuse!

Est-ce pour me consoler que j'ai craqué - lors de l'achat de mon arme chimique - très déraisonnablement par cette canicule, pour une rose que j'aime avoir au jardin, mais qui ne se plaît pas trop chez moi. Je plante Big Purple pour la troisième fois, mais je ne résiste ni à sa couleur, ni à son parfum - pas plus que M. Gine qui a su vaincre mes réticences!
Rose Big Purple, Stephens 1985

Mais les valeurs sûres du jardin sont ailleurs :
Une bouture du rosier Duftwolke fête son retour au milieu des vivaces: je l'avais déplacé parce qu'il végétait dans un terrain un peu trop sec pour lui et je le croyais disparu en hiver 2012, mais cette année, c'est une grande pousse avec deux énormes fleurs qui m'ont agréablement surprise. Là aussi, c'est le parfum de la fleur que je préfère à sa forme de rose "moderne".
Roses Duftwolke, Tantau 1963
Et une scène d'été hier matin, avec les premières roses trémières et les hémérocalles encore toute fraîches

C'est aussi la période des lys, accompagné par les pois de senteurs vivaces, tout en blanc, pour un coin de fraîcheur.
Lys Eyeliner, pois de senteur vivace
Je vais continuer ma lutte jusqu'à la fin du flacon de poison... et je me réjouis de voir si les racines auront souffert. Vous recevrez certainement des nouvelles du front!

18 commentaires:

  1. Tes roses trémières et tes hémérocalles sont superbes ! Bon courage pour l'éradication de ton égopode !

    RépondreSupprimer
  2. quelques fois on est bien obligé d'employer les armes chimiques ! bon courage !j'aime beaucoup l'avant dernière photo dans un style impressionniste !

    RépondreSupprimer
  3. Cette herbe aux goutteux est terrible ! A l'arrivée dans mon précédent jardin, elle envahissait un coin du potager. J'ai dû creuser à la bêche pleine sur 50 cm de profondeur pour déterrer les "spaghettis". Elle agit un peu comme le liseron.
    Espérons que ta potion magique atteindra le bout du bout des racines.
    Il me semble que ton jardin ne souffre pas trop de la chaleur. Ici, hormis dans le sous-bois, tout grille et cuit au soleil.
    Tes pois de senteur produisent-ils des graines ? Et si oui, quelques unes m'intéresseraient bien...
    Bon après-midi.

    RépondreSupprimer
  4. Dans un précédent jardin, j'avais eu la mauvaise idée de planter quelques pieds de menthe qui ne se sentant plus de joie, galopaient d'année en année.
    Quand je vis la menthe arriver sur le pas de ma porte, bien décidée à entrer, ce fut vraiment un choc. Même si c'était plus pratique pour me préparer un thé à la menthe, je m'étais décidée à arracher le tout illico mais des années après, j'en avais encore qui repoussait.
    Bon courage avec ton invasive mais je pense que ce sera plus radical qu'un arrachage ... lol
    Quant à ta rose, je ne l'ai jamais rencontrée mais je sais que je ne résiste pas à cette couleur mais le blanc de la dernière photo est bien tentant lui aussi.
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Cette année est très propice aux liserons et autres "herbes" indésirables... si le traitement douceur est efficace...je prends !
    est-ce le temps, les haricots tout neuf dont je me délecte habituellement sont plein de fils ...
    bon courage pour cette guerre de tranchées

    RépondreSupprimer
  6. A la guerre comme à la guerre ! J'espère que tu vas t'en débarrasser et que tu pourras vraiment te reposer dans ton jardin.

    RépondreSupprimer
  7. L'avant dernière photo est absolument merveilleuse :-).

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour! Curieuse de savoir si ça marche? Je pourrais bien me laisser tenter, l'egopode est très envahissante ici, même si j'en enlève le maximum il reste toujours un bout de racine quelque part, coincé sous une grosse pierre de la rocaille et ça repart! Merci de donner des nouvelles

    RépondreSupprimer
  9. il est des plantes comme ça qui ne nous laisse jamais en paix !je veux bien que tu donne le nom de la matière active de ton produit juste par simple curiosité !

    RépondreSupprimer
  10. merci de nous rconter ton combat avec ta plante envahissante et le soutien de ton monsieur giné
    et ton amour pour la rose que nous avons pu apprécié des derniers jours gros bisous et j'espére que tu seras satisfaite du resultat

    RépondreSupprimer
  11. Désherber naturellement pose quelques contraintes et heureusement il existe aujourd’hui de nombreux moyens d’y parvenir sans utiliser de produit chimique, mais parfois dans les cas extrêmes, il faut employer les grands moyens. Bon courage dans ce combat.
    Pascal.

    RépondreSupprimer
  12. C'est clair que je n'aime pas tous ces produits mais quelquefois il faut bien !... J'y pense pour essayer d'éradiquer une ronce qui a pris une dimension gigantesque au fond du jardin ...

    RépondreSupprimer
  13. BONSOIR et bien ces produits j'aime pas spécialement mais ils sont aussi nécessaires pour nos jardins
    Tu sais je plante chaque année des roses trémières et je ne vois jamais de fleurs
    alors je vais encore attendre une année de plus
    je peux toujours rêver
    BISE GINE

    RépondreSupprimer

  14. Je ne connais pas cette plante très invasive mais j'en ai d'autres au jardin qui sont indestructibles genre liserons ou gaillet .
    Si ça marche tu nous diras quoi .
    Les lys et pois de senteurs sont beaux ainsi que la rose big Purple.
    Bises

    RépondreSupprimer
  15. Nous vivons les mêmes invasions avec la version panachée au demeurant fort sympathique mais totalement immaîtrisable. Mais chez nous on a encore plus fort, c'est le liseron. Inlassablement, on poursuit la guerre mécanique mais il nous arrive de rêver de chimie !
    Bien jolis bouquets d'été pour les deux dernières photos.

    RépondreSupprimer
  16. Aïe aïe aïe, c'est donc un cadeau empoisonné que m'a fait André Eve en m'offrant un bel aegopodium panaché! Remarque, je le savais mais je l'ai planté quand même! Je vais régulièrement en arracher au bord de la touffe pour limiter son étalement mais je crains maintenant de ne pas savoir la limiter longtemps!

    RépondreSupprimer
  17. Je n'ai pas celle là mais j'en ai d'autres su ton produit marche je suis aussi preneuse .Ta rose trèmière est très belle je n'en ai pas au jardin mais je vais essayer de prendre quelques graines chez mes voisins ...

    RépondreSupprimer
  18. Je me suis armée cette année également d'un produit en gel pour ce genre d'herbe qui m'envahissait et je suis contente du résultat, je pense que ça va revenir ça serait trop beau mais en attendant j'ai limité les dégats, les racines de mauvaises herbes sont très très longues alors quand on arrache nous avons qu'une infime partie et ça revient très vite, parait il qu'avec du produit ça tue complètement la racine.
    Superbe les roses et la trémière est joliment accompagnée dans ce parterre, quant au lis c'est une merveille.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires qui comme de petites fleurs émaillent mon quotidien