samedi 12 janvier 2019

Saison morte

Un début d'année sans intérêt pour le jardin : le froid est intense et tout semble figé, si ce n'est le piaillement des moineaux et les froufroutements de leurs envols... Au gré des maigres rayons de soleil, quelques touches de couleurs, pourtant!

Avant la neige, les plumeaux des Rubans de bergère dansent dans le froid...


Les petites Viola cornuta gèlent toutes les nuits, mais redressent la tête vers midi - c'est un cadeau dont je ne me lasse pas, hiver après hiver!


Puis la neige est arrivée... Elle a le mérite de cacher les imperfections et les feuilles qui traînent encore dans les massifs, mais le jardin n'est plus qu'un lieu de passage que l'on traverse rapidement! 

Les merles n'en finissent pas de piller les fruits qui restent encore, car les branches de la viorne sont si fines qu'elles cassent sous ces poids-plumes!


Le Petit Prince du nord (j'ai deux rouge-gorge au jardin - chacun dans sa partie) est un assidu quotidien qui se régale des graines rejetées par les mésanges et les moineaux qui choisissent soigneusement leurs préférées.


Mais, il doit partager sa pitance avec un invité surprise que seule l'attitude patiente de Seita, la féline, m'a révélé. 


C'est un mulot je pense. Seita, devenue une vieille dame, s'en est fait une distraction, mais elle n'est plus aussi rapide qu'autrefois - quand j'en recevais en "cadeau" presque tous les jours. Je n'ai étonnamment pas de dégâts dans mes bulbes, alors que j'ai lu que ce petit être charmant pouvait être terriblement destructeur... Alors, je le laisse profiter de l'abri de ma cabane de jardin ...

On disait dans nos campagnes que "la neige est le fumier du pauvre" et qu'il fallait laisser la terre en paix pendant l'hiver. La jardinière profite aussi de cette pause forcée!

16 commentaires:

  1. Belles photos, Gine !...Il me reste aussi encore des baies sur les viornes, à part ça, tout est morrrrrt ;) ... Je pense que le mulot est une musaraigne. Les mulots sont + gros, + massifs et n'ont pas cette tête fine et allongée ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nikki! J'ai fait des recherches pour les différences entre campagnols, souris, et mulots. Et je pense que c'est bien un mulot. J'ai déjà eu des musaraignes au jardin, elles sont plus grises, l'oeil tout petit et le museau bien plus long. Mais j'ai aussi lu que les dénominations sont souvent régionales... Donc, la question est ouverte! Bon dimanche!

      Supprimer
  2. Décidément, la saison morte est résolument vivante chez toi (ouais, je sais, elle est facile celle-ci) ; didiou, mais que va être la saison vivante ?! Une sacrée fiesta, assurément !

    RépondreSupprimer
  3. Mulot ou souris, je ne saurais me prononcer, mais ce n'est pas une musaraigne, ça c'est sûr. Ici aussi, les rouges-gorges profitent des retombées des oiseaux se nourrissant en hauteur, en compagnie des pinsons qui eux aussi restent au sol. La petite mésange de ta bannière est vraiment choute! Bises.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Gine
    Je pense aussi à un mulot , sur ta photo on voit les pattes postérieures plus grandes que celles de devant , une longue queue .
    Tes bulbes vont être protégés puisque tu as des fritillaires dans ton jardin et on dit que les fritillaires éloignent les mulots .
    En tout cas ces petits animaux sont bien difficiles à identifier et mulots et souris nous donnent des sueurs froides .
    Il est beau ton petit rouge-gorge .
    Je devais mettre des pensées mais j'ai trop traîné et c'est bien dommage .
    Bises et bon dimanche

    RépondreSupprimer
  5. il se passe toujours quelques choses au jardin
    et tes photos en sont la preuve
    passe un agréable dimanche

    RépondreSupprimer
  6. Quelles belles images,j'aime bien quand tu délaisses le râteau au bénéfice de la photo! Heureusement que Seita délaisse tes charmants visiteurs !

    RépondreSupprimer
  7. Le jardin dors mais les visiteurs sont bien présents et j'ai adoré tes photos si belles.
    Le petit rongeur a besoin de se nourrir, en espérant qu'il ne s'agisse pas d'une femelle ! Moi je n'ai pas le coeur de les tuer, malheureusement avec mes dix chats la chasse est sans merci.
    Les oiseaux, en raison des chasseurs, ne s'aventurent pas trop non plus si ce n'est quelques mésanges intrépides qui viennent se nourrir des cacahuètes que nous leur offrons, quelques pommes coupées en deux aussi.... Belle journée à toi Gine.

    RépondreSupprimer
  8. La végétation est au repos...mais les petites bêbêtes toujours actives. Il est vrai qu'elles peuvent faire de fameux dégâts au niveau des bulbes. Mais bon, elles sont tellement mignonnes. Je ne sais pas si la situation est la même partout mais chez moi, je constate une recrudescence d'oiseaux. L'hiver dernier, j'avais trouvé que les petits volatiles étaient moins présents que les années précédentes. La situation semble plus normale cette année. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  9. De jolies photos, certains habitants du jardin sont bien en forme!
    Ici pas mal d'oiseaux, le rouge-gorge a pigé comment manger sur la mangeoire.
    La chatte ne sort pas en ce moment, tout le monde est content.

    Très belle semaine.

    RépondreSupprimer
  10. Quel joli portrait de ce petit prince du Nord! ici aussi le ballet des oiseaux est incessant. Le jardin et moi, on ne se voit plus beaucoup!
    Tes pensées sont ravissantes!

    RépondreSupprimer
  11. Quelle est belle la saison morte .....chez vous .Pas si morte que cela des photos superbes et la vie au jardin est bien joyeuse
    Belle semaine Gine .
    Emmanuelle

    RépondreSupprimer
  12. La vie au ralenti avec en prime des soubresauts de couleurs et de bruits feutrés ! Oui, la pause hivernale au jardin est bien vivante ! Tes photos le prouvent !
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  13. les plantes dorment, mais l'animation est assurée par les oiseaux...(et oui, leurs copains mulots !)

    RépondreSupprimer
  14. chez moi c'est Bobby qui tout fière avait une petite souris dans sa gueule il l'a laché pour jouer avec , pas facile de l'attraper pour la remettre dehors !!!!

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires qui comme de petites fleurs émaillent mon quotidien